BLOG

10 formules de titre à recopier pour vos publicités Facebook

Facebook Ads

[social_warfare]

Ca fait quelques semaines que je m’intéresse de très près au copywriting.

Le copywriting, c’est l’art d’utiliser les mots pour convaincre, persuader la personne qui les lit que ce que vous avez à lui offrir rendra sa vie meilleure.

(C’était ma propre définition 😉)

Le copywritring est une compétence qui peut vous servir pour :

  • Ecrire des articles de blog magnétiques
  • Ecrire des pages de vente passionnantes (et donc donnent envie d’acheter)
  • Ecrire un texte publicitaire
  • Ecrire un titre accrocheur … (ce que l’on va voir en détail)

Si vous faites de la publicité Facebook, vous devez maitriser cette compétence qu’est le copywriting.

Pourquoi ?

Parce que pour chaque publicité que vous créez, vous devez écrire une accroche et un titre dont le but sera d’inciter la personne qui les lit à effectuer l’action désirée. 

J’ai déjà expliqué que l’élément le plus important de votre publicité est votre image.

En effet, l’image de votre annonce permet de capter l’attention d’un utilisateur Facebook perdu dans son fil d’actualités, alors que le texte de votre publicité permet en une ou deux phrases de l’inciter à cliquer.

Comme quoi, vous pouvez attirer l’oeil d’un utilisateur Facebook avec votre visuel mais si votre texte n’est pas suffisamment persuasif, personne ne cliquera sur votre publicité.

Alors comment inciter la personne à cliquer ?

Vous avez besoin d’une bonne accroche (mais peu de gens vont la lire en entier).

Vous avez surtout besoin d’un bon titre. Après votre image, c’est ce qui se démarque le plus dans votre publicité.

Regardez.

Votre titre est tellement important (et pas seulement si vous faites de la publicité). Selon Copyblogger, 8 personnes sur 10 vont lire votre titre, mais seulement 2 personnes sur 10 vont cliquer dessus. 

C’est la dure réalité d’Internet.

Il y a trop de contenu. Entendez par là que vos prospects voient trop d’articles, trop de vidéos et trop de publicités passer dans leur fil d’actualités Facebook.

Certains en deviennent même aveugles.

La vérité c’est qu’ils n’ont tout simplement plus le temps de cliquer sur tout ce qui se passe, donc ils deviennent sélectifs.

Il ne cliquent que sur ce qui :

  • Attire leur attention ou leur curiosité.
  • Leur promet un bénéfice clair, un résultat tangible.

Attirer l’attention et promettre un résultat, c’est le rôle de votre titre.

C’est exactement de ça dont je vais vous parler aujourd’hui.

Comment écrire des titres captivants pour que vos publicités Facebook ne soient plus jamais ignorées.

Prêt ?

Allons-y.

Les 2 pré-requis d’un titre de publicité

Avant de vous présenter les 10 formules de titre que je vous ai préparé, concentrons-nous sur une chose : ce qu’un bon titre de publicité doit accomplir.

Oui, le rôle de votre titre n’est pas seulement d’attirer l’attention.

Un bon titre doit :

Attirer l’attention de votre audience cible

Oui votre titre doit attirer l’attention, mais pas celle de n’importe qui.

Il doit attirer l’attention de votre client idéal, celui qui :

  • A besoin de vos produits.
  • Qui a l’argent pour les acheter.
  • Qui est assez intéressé pour acheter votre produit maintenant.

Comment faire ?

Commencez par être spécifique et à vous adresser à lui directement.

La personne qui lit votre titre doit se sentir comme ci votre publicité a été écrite spécifiquement pour elle, comme si vous connaissez aussi bien qu’elle ses problèmes, ses peurs et ses désirs.

Si vous voulez en savoir plus sur la psychologie des titres qui attirent l’attention de vos lecteurs, vous pouvez lire cet article du blog : 8 stratégies prouvées par la science pour écrire des titres exceptionnels.

C’est un bon complément à ce qui va suivre dans cet article.

Faire une promesse

Autrement dit, votre titre doit faire une offre.

La promesse, c’est le bénéfice, le résultat ou la transformation que vous mettez en avant dans votre publicité.

Si votre titre ne fait aucune promesse, personne ne s’ennuiera à cliquer sur votre annonce.

J’y reviendrai plus loin.

Les 10 formules de titre pour vos publicités Facebook

Nous y voici.

Les 10 formules.

Ici, c’est très simple, je vais vous donner 10 formules de titre pour vos publicités Facebook. Voyez-les comme des recettes que vous avez juste à utiliser pour vos publicités Facebook.

Comme je l’ai expliqué en début d’article, ça ne fait que quelques semaines que je m’intéresse au copywriting, donc je vais utiliser quelques-uns des conseils du livre de Robert Bly, « The copywriter’s Handbook« .

Certaines formules (ou stratégies) présentées proviennent de ma propre expérience.

1) Les titres directs

Je vous ai dit que vos titres doivent attirer l’attention.

Certains publicitaires aiment jouer sur notre vilain défaut qu’est la curiosité pour nous inciter à cliquer sur leurs publicités.

Mais rien n’est mieux que la vérité.

Parfois, affirmer fièrement votre offre ou votre proposition de valeur ne peut que vous aider à inciter votre audience à cliquer sur votre publicité.

Ce genre de tactique fonctionne bien pour les personnes qui vous connaissent déjà.

Je parle bien sûr de vos clients actuels ou de vos prospects.

Voici quelques exemples :

  • Gratuit : le guide de la publicité Facebook !
  • – 20% sur toute la collection jusqu’au 10 octobre. Profitez-en !

Et si je vous montrais des vrais exemples ?

C’est l’un de mes exemples préférés : Ubereats.

Regardez comme ce titre va droit au but : Un burger acheté = Un burger offert.

Vous savez directement à quoi vous attendre.

Ils ne se sont pas embêtés, ils vous ont juste mis leur offre (qui est irrésistible) sous votre nez. Je peux vous assurer que ça a bien marché (regardez l’engagement de la publication).

Ou alors vous pouvez faire comme fait Smiirl et simplement écrire votre code promo.

Pourquoi ça marche ?

Parce que nous aimons les promotions. 

Dès que nous voyons le mot promotion, nous sommes en état d’alerte !

C’est stratégie fonctionnera toujours donc n’hésitez pas à l’afficher dans le titre de votre publicité la prochaine fois que vos produits sont en promo.

C’est le même principe si vous offrez les frais de transport pour une durée limitée !

Votre titre pourrait par exemple reprendre le nom de votre offre : votre produit, votre service ou votre lead magnet (offre gratuite en échange des informations de contact).

En plus, c’est Offert !

Vous voyez ?

Ce ne sont pas des titres compliqués à écrire.

Ils fonctionnent parce que vous ne forcez même pas la personne à cliquer, vous lui montrez simplement ce que vous avez à lui offrir.

Retenez que vous devez toujours montrer la bonne offre, à la bonne personne et au bon moment.

2) Les titres indirects 

Les titres indirects, eux, jouent sur la curiosité.

Votre titre doit inciter la personne à lire le reste du texte de votre publicité pour cliquer ensuite.

C’est ce que fait Markeet.

Regardez comme cette publicité est bien faite. L’image utilise des couleurs vives pour attirer directement mon attention dans le fil d’actualités Facebook toujours plus compétitif.

Je lis ensuite le titre : « La méthode pas à pas pour faire décoller votre Blog et vos revenus ».

Ils s’adressent à moi ! Oui c’est bien pour moi.

J’ai un blog et je veux faire décoller mes revenus.

Naturellement, j’ai envie d’en savoir plus donc je lis l’accroche.

Ah d’accord, c’est un webinaire et je vais apprendre à :

  • Optimiser mon blog
  • Avoir plus de trafic
  • Obtenir plus d’abonnés à ma newsletter.

Génial ! Je m’inscris.

Voilà ce qu’on appelle un titre qui joue sur la curiosité.

J’aime aussi utiliser les émotions dans les titres de mes articles. 

Je vous donne un exemple.

Faire de la publicité sur Facebook, c’est génial. Beaucoup ont envie d’essayer.

Mais ça fait peur parce que vous pouvez (rapidement) perdre votre argent si durement gagné. 

Créer sa première publicité, ce n’est pas ce qu’il y a de plus difficile.

Le plus difficile, c’est éviter de faire des erreurs bêtes. C’est exactement sur cette émotion que j’ai joué dans mon titre, sur la peur.

La peur est une émotion qui fait vendre.

Regardez la première partie de mon titre. Je joue sur la peur de faire une erreur.

« 6 erreurs de débutant en Publicité Facebook ».

Ensuite, je vous donne la solution.

« (et comment les éviter)« .

Tout ce que vous avez à faire pour le savoir, c’est cliquer !

Ce n’est pas une surprise que cette publicité ait obtenu un taux de clic au-delà de 5%.

3) Dites le bénéfice principal

Votre client idéal veut des solutions à ces problèmes.

Pourquoi vous donnerait-il son argent si ce n’est pas pour avoir une vie meilleure ?

C’est ici qu’entrent en scène les titres dont l’objectif est de montrer le bénéfice principal de votre offre.

Vous connaissez Weebly ?

C’est un CMS qui vous permet de créer votre propre site web très simplement, sans aucune expérience.

Le titre est simple et concis : « Lancez votre site ».

Mais il n’y a pas que ça, il s’adresse aux personnes qui n’ont pas encore lancé le site.

C’est là l’avantage de passer par Weebly. Vous pouvez créer votre site en quelques heures à peine.

Quand vous écrivez de tels titres, utilisez la description (texte en-dessous du titre) pour donner d’autres arguments sur les bénéfices de votre offre.

Evitez de parler des fonctionnalités ennuyantes, tout le monde se fiche. Ce que les gens veulent savoir : c’est comment votre produit ou service va améliorer leur vie.

Par exemple, Weebly vous dit que « Construire un site web n’a jamais été aussi facile ». Et il y a un même un second appel à l’action : « Lancez le vôtre maintenant« .

Récemment, je suis allé sur la page du programme « The copy cure » de Marie Forleo, un cours sur le copywriting.

(Je vous avais bien dit que je m’intéressais au copywriting).

Quelques minutes plus tard, je suis tombé sur cette publicité.

Lisez le titre.

« Write copy that radically increases sales, clicks & conversions ».

C’est là tous les bénéfices d’être un bon copywriter.

Ecrire un texte qui va augmenter mes ventes, les clics sur mes contenus et mes conversions.

Le titre de cette publicité reflète parfaitement ces bénéfices.

Encore une fois, la description est très utile dans ce cas. Elle me dit que je suis garanti à 100%. Il n’y a donc aucun risque.

Cette publicité d’EF a aussi attiré mon attention.

Le bénéfice, vous vous en doutez, c’est revenir bilingue.

J’attire votre attention sur cette formule qui se base sur l’un des concepts de base de l’écriture persuasive :

Quand vous écrivez une publicité ou même votre page de vente, concentrez-vous sur les bénéfices de votre offre, pas ses fonctionnalités.

Je sais que vous aimez votre produit et que vous aimeriez le décrire dans ses moindres détails mais gardez en tête que les gens l’utilisent pour résoudre un problème.

4) Les titres « comment »

J’en ai parlé dans l’article de la semaine dernière sur les titres.

Impossible de ne pas le citer dans celui-ci.

Les titres « comment » sont les plus populaires sur le web et aussi les plus faciles à écrire. 

Je suis sérieux. C’est vraiment très difficile d’écrire un mauvais titre quand vous le commencez par « Comment ».

Pourquoi ?

Parce les titres “comment” énoncent un problème que veut résoudre votre audience. Du coup, le fait d’avoir le mot “comment” au tout début de votre titre fait que la personne sera très susceptible de cliquer dessus.

Vous savez que votre audience a des problèmes et veut les résoudre.

Malheureusement, elle ne sait pas toujours comment s’y prendre. C’est votre job de lui montrer les solutions !

La formule la plus classique, c’est le titre : Comment + [Objectif/Résultat].

« Comment faire de la publicité Facebook« .

Faites-le si vous faites la promotion d’un de vos contenus ou d’un webinaire.

Nombreux sont ceux qui veulent gagner de l’argent avec Instagram.

Lewis Howes a la solution.

Cet exemple est très puissant.

Il met en avant le résultat final et désiré : monétiser son Instagram, tout en dévoilant les grandes lignes de la méthode.

C’est bien assez pour me faire cliquer.

J’aime aussi utliser ces formules pour mes titres « comment » :

  • Comment [Objectif/Résultat] + [Adverbe] : Comment construire votre liste email rapidement.
  • Comment [Résoudre un problème] ET [Objectif/Résultat] : Comment arrêter de procrastiner et améliorer votre productivité.

5) Posez une question

Voici une autre façon de jouer sur la curiosité : poser une question.

Les questions attisent la curiosité et donc votre attention.

Le fait même de voir un point d’interrogation stimule notre cerveau. 

Mais vous ne voulez pas poser n’importe quelle question. La question doit se rapporter à un sujet que votre audience connait déjà mais pour lequel elle n’a pas toute l’information.

Par exemple, dans mon cas, je pourrais écrire un titre comme celui-ci :

« Devez-vous être présent sur tous les réseaux sociaux ? »

Mes lecteurs connaissent les différents réseaux sociaux mais ne sont pas sûrs s’ils doivent être présents sur tous.

Cette stratégie joue sur un biais psychologique connu : le « Curiosity gap » (je n’ai toujours pas trouvé la traduction). Expliqué simplement, ce concept nous dit que nous ne sommes pas curieux des choses dont nous ne savons rien. Mais dès que nous avons des connaissances sur un sujet, nous voulons tout de suite en savoir plus.

Pour ceux qui s’intéressent à l’inbound marketing … Aucun doute que vous aurez cliqué sur cette publicité d’Hubspot.

6) Donnez un ordre 

Donnez un ordre dans votre titre pour dire aux personnes ce qu’elles doivent faire.

Parfois, il nous faut juste ce petit coup de pouce pour passer à l’action.

Votre titre doit simplement commencer par un verbe d’action.

Ce type de titre semble très populaire sur Facebook.

Vous pouvez aussi ajouter un point d’exclamation pour renforcer l’ordre.

L’idéal est évidemment de mentionner le bénéfice.

Par exemple, Big Buy aurait pu écrire : « Commencez à gagner de l’argent avec BigBuy ! ».

Encore un autre exemple : Bpost.

Dans ce cas aussi, Bpost aurait même pu ajouter quelques mots pour mettre plus en avant le bénéfice de participer au concours.

Par exemple : « Participez au concours et tentez de gagner un City Trip à Amsterdam ! ».

7) Posez une question et donnez la solution ! 

Cette stratégie est un peu plus sophistiquée.

Vous posez une question dans votre accroche et vous donnez la solution dans votre titre.

Apparemment, Upwork veut que j’aille faire un tour sur son blog.

Upwork met en relation des freelances et des entreprises.

Le problème : il y a beaucoup de freelancers qui se battent pour travailler pour vous.

Comment décider lequel est le bon ?

Upwork connait parfaitement son client idéal. Ils savent que c’est une question qu’on se posera sûrement avant d’engager un freelance. Il y en a tellement qui proposent le même service, mais à des prix totalement différents.

Alors ils vous posent cette question dans leur publicité : « Comment décider quel candidat est le bon pour votre équipe ? »

La réponse se trouve dans le titre : « 4 traits à regarder avant d’engager des freelances ».

8) La preuve sociale

Vos clients potentiels ont des inquiétudes par rapport à votre business. Après tout, ils ne vous connaissent pas beaucoup. Ils ne savent pas s’ils peuvent vous faire confiance. Ils ont même un peu peur de vous donner leur argent.

Ils se posent des questions comme celles-ci.

Offrez-vous une garantie ?

Est-ce que votre produit est si bien que vous le dites ?

Est-ce que le prix n’est pas trop élevé ?

Si vous faites partie de mes lecteurs, vous savez que je suis un grand fan de la preuve sociale, l’un des 6 principes de la persuasion décrits dans l’excellent livre « Influence et manipulation » de Robert Cialdini.

La preuve sociale, qu’est-ce que c’est ? 

C’est la tendance que nous avons à faire comme nos semblables.

Je vous donne un exemple.

Vous avez le choix entre deux restaurants, l’un déborde de monde et l’autre est complètement vide. Lequel choisissez-vous ?

Si vous êtes une personne normale, vous irez dans le premier.

En effet, l’être humain suppose naturellement que lorsqu’un grand nombre de personnes fait quelque chose, alors ça ne peut être que la bonne chose à faire.

L’intérêt d’utiliser la preuve sociale dans vos publicités est de rassurer vos prospects. Vous voulez leur montrer que vous êtes une entreprise légitime (ou crédible), avec des clients satisfaits.

Les témoignages clients sont excellents pour ça.

Dans le cas présent, le témoignage se trouve dans l’accroche et la photo montre une cliente heureuse et satisfaite, Karen.

Cette publicité est vraiment très bien faite. Elle raconte l’histoire tragique de Karen et comment elle a réussi à lancer son entreprise grâce au programme de Marie Forleo.

Le titre de la publicité aurait pu être différent et reprendre en citation une partie du témoignage de la cliente, en utilisant des guillemets et et la première personne. 

Exemple : « Grâce au programme de Marie, j’ai pu lancé mon entreprise alors que je n’avais aucune expérience ».

Les témoignages sont particulièrement utiles dans vos publicités si vous vendez :

  • Des programmes, cours ou formations qui promettent une transformation.
  • Des produits comme des vêtements, cosmétiques, etc.
  • Des services. Si vous vendez du coaching, vous pourriez utiliser un témoignage client dans votre publicité et présenter les résultats de votre coaching sur votre client (ex : avant/après).

Cependant, pour certains produits, les témoignages ne sont pas peut-être pas la meilleure solution.

Le nombre est parfois plus important. Il s’agit d’une autre forme de preuve sociale.

C’est le cas pour Smiirl (encore eux !).

Pour eux, je ne pense pas qu’un témoignage soit le plus important. Pourquoi ?

Parce qu’il n’y a rien à dire sur le produit. C’est juste un compteur connecté à votre compte Facebook ou Instagram.

Vous l’affichez dans votre boutique et c’est tout. Ca ne change fondamentalement rien à votre vie.

Mais ici, le simple fait qu’il y ait déjà plus de 7000 entreprises qui l’utilisent donne un gros gage de crédibilité au compteur Smiirl.

9) Mentionnez la personne la plus importante

Je suis sûr que vous savez déjà au combien c’est important de cibler correctement vos publicités.

Avouons-le. C’est peut-être le facteur le plus déterminant dans la réussite d’une campagne de publicité.

Mais …

Savez-vous que vous pouvez aussi utiliser votre audience dans vos propres publicités (et dans vos titres) ?

Peu de gens y pensent.

Et pourtant c’est super efficace.

Vous avez plus de chances que votre audience remarque votre publicité si elle y est directement inclue. 

Depuis que j’ai visité le site de Smiirl, j’ai reçu beaucoup de publicités de leur part. C’est du retargeting, pur et dur, que voulez-vous ?

Je dois reconnaitre que la personne qui s’occupe de leurs publicités est plutôt créative.

Regardez, j’ai encore reçu une de leurs publicités (je ne sais pas pourquoi j’en reçois en français et anglais).

Alors non, je ne suis pas commerçant.

Mais si je l’étais, j’aurais sûrement cliqué !

Il y aussi cette publicité de Kayak qui semble clairement destinée aux jeunes.

Vous pouvez aussi utiliser « vous » et « vôtre » dans vos publicités, comme le fait Tai Lopez, un gourou américain.

Remarquez qu’il a aussi écrit « Don’t miss out » entre parenthèses (« à ne pas manquer ») pour créer un sentiment d’urgence et inciter la personne à cliquer.

10) Profitez de la localisation

Dans le même idée que vous pouvez mentionner votre audience dans votre publicité.

N’hésitez pas à ajouter la localisation lorsque c’est nécessaire. C’est le cas si vous offrez vos services dans une région particulière.

Cette stratégie permet de montrer que la publicité vise seulement les personnes d’une ville en particulier. C’est une façon de vous démarquer par rapport à la concurrence, surtout si vous êtes une entreprise de services.

Par exemple, cette publicité a su directement attirer mon attention simplement parce que j’y ai vu le nom de ma ville dans le titre.

Conclusion

Le titre de votre publicité est votre argument de vente ultime.

Il doit à la fois attirer l’attention et promettre un bénéfice tangible à votre audience, qui lui donnera envie de cliquer.

Dans le doute, faites simple avec un titre direct.

Concentrez-vous sur le language et le ton que votre audience utilise habituellement. Rien n’est plus ennuyant qu’une publicité qui utilise le mauvais language.

Posez des questions que votre audience se pose.

Quand vous le pouvez, testez une annonce avec un témoignage client ou un client prestigieux.

N’hésitez pas non plus à créer un sentiment d’urgence en donnant une date limite à vos promotions.

Ecrire des bons titres est tout un art, donc pratiquez et testez autant que vous pouvez.

Quelle formule de titre vous a le plus inspiré pour vos publicités Facebook ?

[social_warfare]

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo aide les entrepreneurs et marketeurs à raconter l’histoire de leur entreprise sur Facebook, gagner en visibilité et trouver de nouveaux clients grâce à la publicité Facebook. En ce moment, Danilo est sûrement en train de chercher de nouvelles publicités à vous montrer dans ses articles. 

2 Commentaires

  1. ROJONIRINA

    Merci beaucoup Danilo. Je suis nouvelle dans le secteur mais je voudrais avancer, merci encore ton explication m’aide beaucoup.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour je suis Danilo

Bienvenue sur le blog ! C'est ici que je partage chaque semaine des stratégies marketing expliquées simplement et que vous pouvez appliquer dans votre métier. 

Besoin d'aide avec votre marketing ?

J'aide les entrepreneurs et marketeurs à raconter leur histoire, toucher plus de monde et trouver de nouveaux clients grâce à Facebook. Est-ce vous ?

NEWSLETTER

Recevez 10 ressources pour apprendre le marketing digital.

Share This